A quel moment faut-il renégocier son prêt immobilier ?

renégocier-son-prêt-immobilier

 

Les taux d’emprunt immobilier peuvent connaître une baisse considérable. Ainsi renégocier son prêt immobilier serait une décision très judicieuse. Toutefois, il y a un moment adéquat pour le faire et des procédés à suivre. En effet, plusieurs paramètres tournent autour de cette renégociation.

 

Renégociation prêt immobilier : en quoi cela consiste-t-il ?

 

Le crédit immobilier est basé sur un taux d’emprunt spécifié dans le contrat. Cependant, les taux de crédit évoluent et peuvent ainsi augmenter comme baisser. Pour un emprunteur qui remarque une baisse significative ce serait pour lui le moment de renégocier son prêt immobilier. En effet, cela lui permettrait de bénéficier de nouveaux taux plus intéressants avec une baisse du coût du prêt.

Pour renégocier son prêt immobilier, il faut se rapprocher de l’établissement qui l’a accordé. Cela peut être une banque ou juste un organisme de crédit. La démarche de renégociation entraînera une modification des termes du contrat initial. En ce qui concerne la renégociation du prêt immobilier, deux solutions sont envisageables. D’une part, il est possible de procéder à une diminution du montant des mensualités restantes dues jusqu’à la fin du contrat ou soit réduire la durée d’emprunt tout en maintenant le montant préalable.

Cependant, il peut arriver que votre établissement prêteur refuse automatiquement votre demande de renégociation. Toutefois, vous avez vos chances si votre situation reste inchangée, car il ne voudra pas vous voir partir chez la concurrence. Par ailleurs, sachez faire la différence entre renégociation de crédit et rachat de crédit. En effet, on parle de rachat de crédit lorsqu’un établissement financier concurrent rachète l’emprunt.

 

Renégocier son prêt immobilier : frais et pénalités

 

frais et pénalités

 

La renégociation de crédit se déroule auprès de votre propre établissement de prêt tandis que le rachat de crédit fait intervenir un autre établissement vers lequel vous envisagez vous tourner. Sachez donc que les frais engendrés par chacun des cas sont différents. En ce qui concerne le rachat de crédit, les frais d’avenant deviennent les frais de dossiers et vous devrez payer des indemnités de remboursement anticipé (IRA) sans oublier les frais de nouvelles garanties.

Ainsi, le rachat de crédit est plus onéreux qu’une renégociation de crédit. Car quitter un établissement de prêt pour un autre concurrent provoquera le remboursement anticiper de vos prêts. L’établissement que vous quittez peut donc vous infliger des indemnités de remboursement anticipé (IRA). Ce qui n’intervient pas lorsqu’il est question d’une renégociation de crédit immobilier. En revanche, vous pouvez être exemptés de l’IRA dans certaines conditions : dans le cas où vous déménagez à cause du changement de l’emplacement de votre travail, dans le cas où vous êtes licencié de votre travail ou en cas de décès.

 

Quand renégocier son prêt immobilier ?

 

Techniquement renégocier son prêt immobilier peut se faire à tout moment. Cependant certains critères doivent être pris en compte pour s’assurer de la rentabilité de cette opération. Pour en avoir le cœur net, il est nécessaire de faire des simulations. Dans une période où les taux d’intérêt baissent les indemnités remboursement anticipé, la durée restante de l’emprunt ou encore les frais d’avenant, influent considérablement sur la rentabilité de la renégociation.

D’abord, sachez qu’il est plus avantageux de renégocier son prêt immobilier en début du contrat. Vous pouvez ainsi choisir de le faire durant la première moitié du remboursement de votre crédit. En effet, c’est pendant ce temps que la charge de remboursement du prêt regorge d’intérêts. Il n’est donc pas judicieux de renégocier son prêt immobilier vers la fin du contrat, car en tant qu’emprunteur vous rembourserez plus de capital.

Également, il serait avantageux de renégocier son prêt immobilier lorsque l’écart entre l’actuel taux d’intérêt et le taux que l’on pourrait obtenir est supérieur à 0,7 % voire 1 %. Enfin, vous ne regretterez pas d’avoir renégocié votre prêt immobilier si le capital restant dû est de 70 000 € au minimum.

 

Quelques conseils pour bien renégocier votre crédit immobilier

 

Renégocier son prêt immobilier impliquera une négociation avec son établissement d’emprunt. Convaincre le banquier pour une renégociation n’est en aucun cas chose simple. C’est pourquoi, vous pouvez suivre les astuces ci-dessous pour faire basculer la chance de votre côté.

Il est recommandé d’avoir au préalable démarché avec d’autres banques concurrentes avant de venir au rendez-vous auprès de son conseiller, ou même solliciter un courtier en crédit immobilier. Ainsi, vous serez au rendez-vous en ayant à votre disposition un comparatif d’offre de rachat de crédit solide et compétitif. Vous devez ensuite mettre cela en avant lors de la négociation tout en étant sérieux et faire part de votre souhait d’aller vers un établissement concurrent pour un rachat de crédit en cas d’échec.

Face à cela, le banquier pourrait réfléchir à deux fois avant de refuser votre demande de renégociation. Dans le cas ou l’entrevue avec votre conseiller échoue, vous avez la possibilité de prendre rendez-vous auprès du responsable d’agence ou même auprès du service commercial. Votre politique pourrait en effet fonctionner en face d’une autre personne.